• en
  • fr
  • de
  • it
  • es

« Les scientifiques disent que l’homéopathie est quelque chose d’impossible »

Ce ne sont pas tous les scientifiques qui croient que l’homéopathie est impossible. Le professeur Luc Montagnier, prix Nobel en 2008 pour son rôle dans la découverte du VIH, dit que les homéopathes ont raison d’utiliser ces hautes dilutions.

Lors d’une interview pour la revue Science, lorsqu’on lui a posé la question « Pensez-vous qu’il y a quelque chose de vrai dans l’homéopathie… ? », il a répondu « …Ce que je peux dire maintenant c’est que les hautes dilutions sont justifiées. Les hautes dilutions de quelque chose ne sont pas rien du tout. Ce sont des structures aqueuses qui imitent les molécules originales. »1

PlusMoins

Le professeur Luc Montagnier est un virologue français. Son domaine actuel de recherche est entièrement centré sur l’étude des propriétés électromagnétiques de substances biologiques (p.ex. l’ADN et les bactéries) préparées à de hautes dilutions. Il utilise pour cela la même technique de fabrication que celle utilisée pour les médicaments homéopathiques, c’est à dire la dilution en série, en alternance avec la succussion (agitation). Dans l’interview de 2011, il a parlé de son travail et des raisons qui l’ont poussé à déménager en Chine à l’âge de 78 ans, dont la « peur face à ce sujet » en Europe faisait partie.

La science est un domaine qui évolue constamment et ce que l’« establishment » scientifique déclare comme « impossible » à moment donné est souvent démontré comme un « fait » plus tard.

Citons ici un exemple connu des volte-face médicales : en 1982, quand le docteur Barry Marshall et le docteur Robin Warren ont présenté pour la première fois leur théorie disant que les infections bactériennes étaient la cause sous-jacente des ulcères d’estomac, leur idée a été ridiculisée.2

Les scientifiques affirmaient qu’il était impossible aux bactéries de survivre dans l’environnement acide de l’estomac et encore moins de s’y développer. Des années plus tard, Marshall et Warren furent réhabilités, quand il a été finalement accepté qu’ils avaient raison – l’infection par Helicobacter pylori est en effet la cause la plus commune des ulcères d’estomac.

En 2005, ils ont reçu le prix Nobel de physiologie. Le Comité Nobel fit alors l’éloge de ces médecins pour leur « ténacité et leur désir de faire face aux dogmes dominants ».

À l’heure où les scientifiques continuent à mener des recherches sur l’effet biologique des médicaments homéopathiques, il serait peut être bon d’être prudent quant à l’’utilisation du mot « impossible » lorsqu’ il s’agit de science médicale.

RéférencesMoins

  1. Martin Enserink « French Nobelist Escapes « Intellectual Terror » to Pursue Radical Ideas in China ». Science, 2010; 330(6012): 1732 | Sciencemag | FullText
  2. Pincock S. Nobel Prize winners Robin Warren and Barry Marshall. Lancet, 2005; 366(9495):1429 | FullText

Retour à la section FAQs

Montagnier image
« High dilutions of something are not nothing. They are water structures which mimic the original molecules. » Prof Montagnier
Nobel Laureate