• en
  • fr
  • de

Notre histoire

À la fin des années 1990, le DAlexander Tournier, alors étudiant en physique théorique à l’Université de Cambridge, se prend de passion pour la recherche en homéopathie, notamment les expériences de science fondamentale qui utilisent des doses infinitésimales et étudient des propriétés de l’eau jusque-là inconnues. À l’époque, la recherche obtient des résultats surprenants, comme l’effet « mémoire de l’eau » mis en lumière par le professeur Jacques Benveniste dans les années 1980.

Malgré le grand potentiel de la recherche dans cette discipline relativement nouvelle, les études menées à l’époque manquent de qualité. Conscient de cela, le DTournier décide de créer un organisme visant à promouvoir une recherche de haute qualité en homéopathie.

Soutenu dès le départ par plusieurs éminences de la recherche en homéopathie, comme Peter Fisher, Elizabeth Thompson, Clare Relton et Kate Thomas, et grâce à l’aide précieuse de nombreuses autres personnes, le HRI a réussi à se consolider.

En 2010, Rachel Roberts rejoint le HRI. Forte de dix ans d’exercice pratique et théorique de l’homéopathie, elle a également une longue expérience dans la communication des données de recherche et dans la représentation du métier d’homéopathe au Royaume-Uni, après avoir travaillé comme consultante en recherche pour la Société des homéopathes (Society of Homeopaths).

À eux deux, Alex Tournier et Rachel Roberts forment l’équipe de direction de HRI. Ils sont chargés de superviser les activités de l’équipe de gestion et du Comité scientifique consultatif, qui ont fait du HRI une association de bienfaisance en plein essor.

Évolution de notre association

2007-9

L’origine | Création du HRI

Fondé en 2007, l’Institut de recherche sur l’homéopathie (HRI) a obtenu en 2009 le statut d’organisme de bienfaisance. Dès le départ, l’Institut s’est développé sur le plan humain et en termes d’impact. Le recrutement opéré dans les dernières années a permis de consolider notre organisation en élargissant l’éventail d’expertises au sein de tous nos départements, y compris le Conseil d’administration, le Comité scientifique consultatif et le personnel.

2010

Les premiers pas | Le HRI commence à financer la recherche

Grâce au généreux soutien de ses mécènes, l’Institut a pu commencer à financer son premier projet de recherche, Physico-chemical properties of ultra-high dilutions (« Propriétés physico-chimiques des très hautes dilutions ») du Dr Steven Cartwright.

2011

L’heure de la visibilité | Lancement de HRI à la Chambre des communes

Le 17 mai 2011, le HRI organise une réception à la Chambre des Communes de Londres. Parmi les 150 invités, des universitaires, des scientifiques, des confrères et des membres du Parlement du Royaume-Uni, ainsi que des représentants de l’industrie homéopathique et du secteur de la santé publique. Cet événement sans précédent, qui a attiré des chercheurs chevronnés de toute l’Europe et des États-Unis, avait pour principal objectif de démontrer que l’homéopathie est un domaine de recherche scientifique légitime et nécessaire, qui doit être pris en compte dans les politiques.

2012

La formation de futurs chercheurs | Première bourse de doctorat HRI

Conformément à la stratégie et aux priorités de recherche du HRI, notre première bourse de doctorat a été attribuée à une recherche sur le rôle potentiel de l’homéopathie pour traiter des affections pour lesquelles il existe un « écart d’efficacité », c’est-à-dire pour lesquelles les traitements classiques n’apportent pas de résultats satisfaisants pour les patients. Cette bourse a été attribuée à Philippa Fibert, chercheuse à l’Université de Sheffield (Royaume-Uni), pour financer un essai contrôlé randomisé sur l’efficacité de l’homéopathie pour traiter les troubles déficitaires de l’attention/hyperactivité (TDAH) chez l’enfant, qui devait s’achever en 2016.

2013

La consolidation de la communauté scientifique | Conférence inaugurale de HRI

La première conférence internationale de recherche du HRI, Cutting Edge Research in Homeopathy, a eu lieu à Barcelone en mai-juin 2013. Avec un programme entièrement consacré à la recherche scientifique fiable et de haut niveau, Barcelone 2013 était le premier rassemblement de ce type depuis une décennie. L’évènement a rassemblé les meilleurs chercheurs en homéopathie du monde entier, qui ont pu partager leurs dernières découvertes et tisser de nouveaux partenariats internationaux.

2014

L’apport d’une ressource d’excellence | Lancement du nouveau site web du HRI

Après des années de travail, l’Institut a lancé son nouveau site Internet en 2014. L’objectif était de faciliter l’accès aux recherches les plus pointues en homéopathie en les centralisant sur un seul site et en ne retenant que les informations les plus fiables disponibles actuellement.

Cette refonte du site a été l’occasion de mettre en ligne l’excellente base de données CORE-Hom, qui donne un accès gratuit à la collection complète des recherches cliniques publiées et évaluées par des pairs sur l’homéopathie. Cet outil est le résultat d’un projet de 3 ans en collaboration avec la prestigieuse Fondation Karl und Veronica Carstens en Allemagne.

Générer de nouvelles recherches de grande qualité | Publication des premiers résultats de projets financés par le HRI

La stratégie de recherche clinique du HRI vise les maladies présentant un écart d’efficacité. Cela s’est concrétisé dans une étude pilote sur le traitement homéopathique du syndrome de l’intestin irritable, premier projet de recherche financé par le HRI à obtenir de nouveaux résultats. L’article, intitulé Interim results of a randomised controled trial of homeopathic treatment for irritable bowel syndrome (« Résultats provisoires d’un essai contrôlé randomisé sur le traitement homéopathique du syndrome de l’intestin irritable ») a inauguré la série de publications du HRI évaluées par les pairs.

2015

Recherche en homéopathie de très haut calibre | IIe conférence HRI à Rome

La Conférence du HRI à Rome a à nouveau réuni les meilleurs chercheurs du monde, issus de différents sous-domaines de la recherche en homéopathie. L’évènement a eu une réelle portée internationale, avec 250 délégués venus de 39 pays pour assister aux présentations d’intervenants de 17 pays différents.

Les débats autour des dernières découvertes ont fait honneur au thème de la conférence, à savoir la « recherche de pointe » : des avancées de la recherche fondamentale sur le mécanisme d’action des médicaments homéopathiques aux sujets interdisciplinaires, comme la progression des données permettant de démontrer la capacité des remèdes homéopathiques à moduler l’expression des gènes et à exercer un « effet de champ ».

Générer une recherche de qualité | Publication des premiers résultats de la recherche fondamentale financée par le HRI

Le premier grand projet de recherche du HRI a été publié en 2015. Il s’agissait du travail du Dr Steven Cartwright sur l’interaction des puissances homéopathiques avec le colorant soluble dans l’eau bis-dimethylamino fuchsone (Interaction of homeopathic potencies with the water soluble solvatochromic dye bis-dimethylaminofuchsone).

En démontrant que les colorants solvatochromiques détectent la présence de puissances homéopathiques, les résultats de cette étude ouvrent la voie à des recherches qui permettront de mieux comprendre la nature des médicaments homéopathiques et leur mode d’action.

2016

En guerre contre les fausses déclarations | Les co-auteurs du HRI remettent en cause le rapport du NHMRC

En août 2016, l’analyse scientifique approfondie du HRI a été utilisée dans le cadre d’une plainte déposée auprès du médiateur fédéral du Commonwealth par trois entités australiennes : Complementary Medicines Australia (Société des médecines parallèles), Australian Homoeopathic Association (association australienne d’homéopathie) et Australian Traditional Medicine Society (Société de médecine traditionnelle). Cette plainte portait sur le document d’information sur l’homéopathie émis par le Conseil national australien de la santé et de la recherche médicale (NHMRC), connu sous le nom de Rapport australien, qui avait conclu : « il n’existe aucune pathologie pour laquelle l’efficacité de l’homéopathie repose sur des données fiables ».

Le Rapport australien a fait la Une des journaux du monde entier, qui ont relayé l’idée que le NHMRC avait démontré que l’homéopathie ne fonctionnait pour aucune maladie. Le HRI a révélé des preuves de fautes procédurales et scientifiques graves. La plainte est à présent entre les mains du Médiateur fédéral.

Atteindre un public plus large | Traduction de la FAQ sur l’homéopathie de HRI

En 2016, suite à des demandes reçues du monde entier et au soutien financier de l’ECHAMP, nous avons traduit en quatre nouvelles langues notre Foire aux questions, qui apporte des réponses claires et fondées aux affirmations les plus courantes au sujet de l’homéopathie.

Le lancement de cette FAQ multilingue constitue un progrès non négligeable pour l’homéopathie en général, dans le sens où elle apporte des informations précises (en démontant la désinformation) à un public beaucoup plus large.

2017

A la pointe de la recherche en homéopathie | IIIe conférence HRI à Malte

La 3ème conférence HRI à Malte a réuni 200 délégués originaires de 25 pays, qui ont assisté aux présentations de chercheurs de 19 pays différents. Triées sur le volet, les 36 présentations orales et les 37 affiches étaient d’une excellente facture.

Malte a offert un cadre magnifique à ce qui est désormais un événement majeur du calendrier homéopathique.

2018

Publication de la première revue systématique de recherche fondamentale financée par le HRI

Les résultats de la première revue systématique de la recherche fondamentale financée par le HRI, dirigée par le directeur exécutif de l’Institut, le Dr Alexander Tournier, ont révélé une hausse singulière du volume et de la qualité de la recherche physico-chimique en homéopathie au cours des années précédentes.

Étape majeure pour la formulation d’hypothèses claires et vérifiables concernant le mode d’action de l’homéopathie, cette revue constitue le premier volet d’un projet en deux parties.

2019

10 ans de précision, de qualité et d’intégrité |
IVe Conférence du HRI à Londres

La IVe Conférence internationale de recherche du HRI s’est tenue à Londres du 14 au 16 juin 2019. Cette conférence a eu une réelle portée internationale, comme en témoignent nos 352 délégués venus de 38 pays, et les 75 chercheurs et médecins venus de 27 pays pour présenter les toutes dernières recherches en homéopathie.

Pour fêter les 10 ans de sa fondation, le HRI a organisé un gala unique dans la Tour de Londres. Dans ce cadre historique privilégié, une collecte de fonds a été organisée pour nous permettre de poursuivre notre travail en faveur de la recherche homéopathique.

Initiative HM3 : les trois M de l’homéopathie | Réunion d’experts sur le mécanisme d’action

En septembre 2019, le HRI et la Fondation Samueli ont organisé à Paris une réunion internationale intitulée « Mécanisme, méthodes et mesures de l’homéopathie », ou HM3. Cette initiative a réuni pendant deux jours des experts de la recherche fondamentale en homéopathie et d’autres domaines scientifiques connexes (comme la recherche sur l’eau et la nano-pharmacologie), qui ont pu débattre sur le mode d’action de l’homéopathie, afin de répondre à une question essentielle : comment fonctionnent les remèdes homéopathiques ?

…et plus encore…

Depuis le début de l’année, l’équipe du HRI travaille d’arrache-pied pour développer des projets de recherche et améliorer l’accès à des informations de haute qualité sur l’homéopathie. Consultez régulièrement le site Internet du HRI pour vous tenir au courant des dernières avancées et des nouveaux projets.

« En dix ans à peine, le HRI s’est érigé en référence mondiale pour toute question relative à la recherche homéopathique. Un incroyable tour de force ! »

Margaret Wyllie
Présidente de Homeopathy UK

Share via
Copy link
Powered by Social Snap